Reconnaissance du savoir-faire et de la qualité

Written by | Edito, Non classé

Le 100 % santé promettant des prothèses dentaires “gratuites“ au 1er janvier 2020 n’a pas eu l’effet “trou d’air“ redouté dans les dernières semaines de cette année.
Les cabinets dentaires comme les distributeurs et fournisseurs n’ont pas vu de diminution de leur chiffre d’affaires.

Le constat est cependant plus mitigé pour les laboratoire de prothèses dentaires.
Certains souffrent de baisse importante de chiffre d’affaires ces derniers mois quand d’autres maintiennent l’activité à un niveau équivalent.
Les types de prothèse mis en avant par la CCAM y sont certainement pour quelque chose.
D’après les syndicats dentaires, on voit déjà un mouvement dans lequel les inlays-onlays viendraient remplacer les inlays core.
Preuve encore s’il le fallait, qu’en France et en dentisterie surtout, la thérapeutique est menée par l’aspect financier et lucratif.

Informer le patient des véritables choix thérapeutiques et techniques en matière de prothèses dentaires qui s’offrent à lui devient un des rôles des prothésistes dentaires et de leurs représentants

Comme pour d’autres professions, avec l’aide des emblématiques Meilleurs Ouvriers de France, nous devrons nous employer à faire reconnaître le savoir-faire et la qualité des fabrications des laboratoires de proximité au service des patients.


Laurent Munerot

Président de l’UNPPD

Last modified: 2 décembre 2019