L’information transparente

Written by | Edito, Non classé

Alors que le gouvernement montre sa volonté de renforcer l’image et l’attractivité de la fabrication française autour d’une marque “French Fab”, la Ministre de la Santé, malgré ses déclarations récentes, laisse se développer l’importation de prothèses dentaires avec la mise en place du “Zéro reste à charge”.

Pourtant obligatoire depuis mai 2018 en droit français et renforcée par la règlementation européenne en 2020, la remise de la déclaration de conformité de la prothèse dentaire au patient, indiquant son lieu de fabrication, n’est pas respectée par les chirurgiens-dentistes.

Quant au nouveau devis conventionnel, il ne sera pas plus transparent que l’actuel. L’absence du prix d’achat de la prothèse au laboratoire sur ce devis, comme sur la déclaration de conformité, maintient l’opacité des tarifs en matière de prothèse dentaire.

Le rééquilibrage des honoraires entre soins conservateurs et prothèses dentaires, voulu par l’Etat et l’Assurance maladie, n’aura pas lieu si les chirurgiens-dentistes ne conservent que le prix d’achat des prothèses dentaires comme variable d’ajustement, leur permettant de maintenir des marges de profit.

Ce sera aux prothésistes dentaires et aux organisations qui les représentent, d’informer le grand public, futurs patients, de ce qui se cache derrière la nouvelle convention dentaire, pour qu’ils puissent faire un choix éclairé, en toute transparence.

L’UNPPD, avec les labels de notre profession, les Meilleurs Ouvriers de France, les Associations… s’y emploient dans le cadre d’une coopération au service de tous.

 


Laurent Munerot

Président de l’UNPPD

Last modified: 24 juillet 2019