Absent des discussions sur le ‘reste à charge zéro’, l’UNPPD interpelle la ministre

Written by | Edito, Non classé

Une fois de plus les prix des prothèses dentaires sont évoqués sans la présence des véritables professionnels de la prothèse dentaire : les prothésistes dentaires. La ministre de la Santé prend des décisions concernant le zéro reste à charge pour les prothèses dentaires en ignorant la position d’acteurs majeurs du secteur : ceux qui les fabriquent, au risque de faire l’impasse sur la sécurité et la santé du patient.

L’objectif d’accès aux prothèses dentaires pour tous les patients pourraient être atteint sans que ce soit au détriment de la qualité. Mais la ministre de la Santé ne fait pas le choix de la transparence pour l’origine et les prix des prothèses dentaires. Les propositions de panier de soins sont destinées à favoriser les prothèses d’importation et les fabrications internes des cabinets dentaires.
Sans exigence de traçabilité des matériaux utilisés et de transparence quant aux honoraires et aux techniques employées, qui interdira aux chirurgiens-dentistes de poser des couronnes achetées 15 euros en Chine ou de les faire fabriquer par leurs assistantes dentaires, avec un bloc de céramique acheté 10 euros ?
La réglementation européenne fait la distinction entre le fabricant du dispositif médical et le prescripteur qui le met en service. La dissociation de l’acte de prothèses dentaires reste la véritable solution équitable et transparente pour que le patient puisse avoir accès à une prothèse de qualité au juste prix.
L’accès partiel aux professions médicales dernièrement autorisé par la réglementation européenne pourrait également permettre aux patients de bénéficier de certains soins ou certaines prothèses dentaires plus facilement et à moindre coût.
La “nouvelle politique” ne change rien aux habitudes et la ministre de la Santé participe à la destruction en France de l’industrie et de l’artisanat de production au nom de l’accès pour tous aux produits en faisant abstraction de la qualité de soin et donc de la santé du consommateur.

Laurent Munerot
Président de l’UNPPD

LIEN VERS LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Last modified: 26 janvier 2018