La Nouvelle Convention dentaire va-t-elle imposer l’importation des prothèses dentaires ?

Written by | Actualités

Dans le cadre de la réforme 100% Santé, la nouvelle Convention Dentaire fixe de nouvelles règles pour les chirurgiens-dentistes.  Malgré les alertes de l’UNPPD au nom des prothésistes dentaires, les partenaires conventionnels, les caisses d’assurance maladie et les syndicats dentaires ont clairement fait le choix du prix plutôt que la qualité, au risque de voir se développer des prothèses d’importation.

En témoigne William Hébrard, à Midi Libre (15 avril) président du syndicat des chirurgiens-dentistes de l’Hérault, le CNSD 34, qui travaille désormais avec un laboratoire d’importation: « On n’avait pas le choix. La nouvelle convention nous impose des tarifs de prothèses moins chers ». (…) Le patient, «paie le même prix, qu’il s’agisse d’importation ou de “made in France”. Le prix ne peut pas être différent. Ce n’est pas parce qu’une prothèse vient de Chine ou de Turquie qu’elle n’est pas de bonne qualité», rajoute le dentiste, qui choisit ses fournisseurs « en fonction de l’urgence de l’acte».

Il insiste « (…) Très honnêtement, je ne vois pas la différence entre une prothèse faite en France et faite en Chine. Ce qui compte, c’est la satisfaction du patient, et la responsabilité du dentiste. On assure en cas de problème.»

Autre exemple, le laboratoire Languedoc Mondial Prothèses, implanté à St Gély du Fesc (Hérault) et à Toulouse, travaille avec la Chine et la Turquie (Izmir) afin de faire baisser les coûts. Thierry Kaplan, associé de Christophe Albano au sein de ce laboratoire explique « C’est une demande de nos clients, les dentistes, pour baisser les prix. À eux de jouer le jeu avec leurs patients à petit budget ».

Face à ces affirmations clairement énoncées, l’UNPPD souligne que si les prothèses d’importation sont soumises aux règles de l’UE et au code de la Santé Publique, il est impossible d’en contrôler les matériaux. Elles ne font par ailleurs l’objet d’aucun contrôle sanitaire. Non, une prothèse d’importation ne présente pas les mêmes garanties qu’une prothèse dentaire française.

Lire l’article de Midi Libre en cliquant ici

Last modified: 18 avril 2019