L’Europe en question

Written by | UNPPD, Evènements

  • Avenir de la profession, l’Europe en question
  • Imposer la transparence en préservant notre métier, un défi européen
  • Perspectives d’avenir, que nous réserve l’Europe ?

/// Avec la participation de la FEPPD
Fédération Européenne des Patrons Prothésistes Dentaires

Les prothésistes dentaires et les membres des organisations européennes des laboratoires constatent jour après jour de nombreux bouleversements dans l’exercice quotidien de notre activité.

Le développement incontournable des systèmes CFAO pour les cabinets dentaires : toutes les marques leader du marché proposent désormais des systèmes complets, avec des arguments de vente proches de la désinformation et du dénigrement : “vous n’avez plus besoin de prothésistes dentaires maintenant”. Nous obligeant à l’avenir, à marquer une préférence de commande envers les entreprises qui auront su rester fidèles à leurs clients laboratoires de prothèse dentaire et éviter celles qui voudraient gagner de tous les côtés à n’importe quel prix…

La terminologie apparue ces derniers mois à travers l’Europe et le monde, “Surgery CAD.CAM” n’est pas étrangère au fait que industriels et organisations de chirurgiens-dentistes, essaient de convaincre les pouvoirs publics qu’un inlay ou une couronne, réalisée au cabinet dentaire n’est pas un dispositif médical sur mesure mais une restauration médicale, afin d’éviter la réglementation européenne. Si le dispositif à été créé à partir d’une empreinte prise dans la bouche d’un patient, ne devient-il pas obligatoirement un dispositif médical sur mesure ?

 La compétence et la qualification des prothésistes dentaires sont le résultat de leur formation de haut niveau, quelque soit le pays.

Malgré des tentatives d’harmonisation européenne et création de standards, les référentiels de formation sont disparates alors qu’apparaissent en Europe plusieurs projet de “bachelor en technologie dentaire”.

Les objectifs restent confus : financiers pour les écoles privées ou d’approvisionnement de main d’œuvre qualifiée aux cabinets dentaires. Quelles en seront les pré requis ? Les organisations professionnelles de prothésistes dentaires ne devraient-elles pas être décisionnaires sur ces créations de diplômes, pour en réguler l’harmonisation et la délivrance ?

Les prothésistes dentaires, bien que réels fabricants des prothèses dentaires, restent méconnus des patients. Comme d’autres professions, il nous faut faire connaître au grand public notre savoir faire et notre professionnalisme.

La nouvelle réglementation européenne sur les dispositifs médicaux, remplacera dès 2018 la directive européenne 93/42 que nous connaissons. Les traductions doivent être vérifiées par les organisations pour éviter les dérives ou les interprétations.

La déclaration de conformité, incluant le lieu de fabrication d’origine ainsi que les lieux de sous traitance devra, obligatoirement être fournie au patient.

Autant de questions, de sujets et bien d’autres, dont nous pourrons, ensemble, discuter et apporter des réponses en présence des membres de la FEPPD lors de cette conférence dédiée à l’Europe.

Last modified: 28 novembre 2017