Lettre au Conseil de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes

Written by | Edito

Suite au communiqué de presse de l’ONCD du 30 avril dernier, sur l’extrait des recommandations transitoires du guide soignant, l’UNPPD a décidé d’interpeller le Président du Conseil de l’Ordre, le Dr Fournier, sur les mesures que les cabinets dentaires devront prendre pour assurer aux laboratoires de prothèse dentaire et à leur personnel qu’ils pourront travailler en toute sécurité pour la reprise de leurs activités.

Monsieur le Président du Conseil de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes,

Nous avons pris connaissance avec attention de votre communiqué du 30 avril concernant la reprise d’activité des cabinets dentaires à partir du 11 mai prochain.
Dans les recommandations transitoires, nous ne trouvons pas les mesures de protection prises dans les relations avec les laboratoires de prothèse dentaire, mis à part dans la rubrique “bio nettoyage gestion des déchets : utilisation des produits de désinfection… des empreintes”.

La prothèse dentaire représente le premier poste d’activité des cabinets dentaires. Les relations de travail avec le laboratoire de prothèse dentaire, notamment la transmission d’empreintes prises en bouche des patients est un vecteur important de propagation possible du virus covid19 à l’extérieur du cabinet dentaire.

Les cabinets dentaires ont obligation de désinfecter les empreintes avant de les confier à leurs prothésistes dentaires.

Quelles mesures comptez-vous prendre pour assurer aux laboratoires de prothèse dentaire et à leur personnel que ce traitement a bien été effectué ? Quid du traitement des portes-empreintes ? Comment nous assurons-nous que les échanges (essayages…), ainsi que la livraison des dispositifs au cabinet dentaire respectent les règles inhérentes à la lutte contre la pandémie ?

De notre côté, la branche des laboratoires de prothèse dentaire a établi un guide Covid-19 avec des fiches conseils métiers, en cours de validation par les Ministères de la Santé et du Travail.

Par ailleurs, nous nous réjouissons des  indemnités de compensation et aides exceptionnelles obtenus par les cabinets dentaires de la part de la CPAM et de la CARCDSF, pour compenser les pertes d’exploitations. Cela permettra, nous le souhaitons sur votre recommandation, aux chirurgiens-dentistes de procéder aux règlements des factures des laboratoires de prothèse dentaire qui ont été trop souvent suspendus depuis le mois de février. Il en va de la pérennité des laboratoires de prothèse dentaire français.

Il serait intéressant de pouvoir échanger sur les différentes actions qui devront être mises en place au sein de la filière dentaire pour répondre aux besoins des chirurgiens-dentistes en matière de prothèses dentaires et aux attentes des patients, à la sortie du confinement, en toute sécurité.


Cordialement

Laurent Munerot
Président de l’UNPPD

Last modified: 4 mai 2020