Paradoxe en prothèse dentaire

Written by | Edito

Reconnaissance de la qualité et des savoir-faire des MOF contre prix plafonnés et pression tarifaire du 100 % santé

Au mois de mai prochain, une nouvelle promotion de Meilleurs Ouvriers de France endossera le prestigieux col Bleu-Blanc-Rouge dans le temple français de l’enseignement et de la connaissance : La Sorbonne.

Parmi eux deux prothésistes dentaires : Lionel Marslen et José Ortega, lauréats du prestigieux concours organisé par l’Education nationale pour valoriser l’excellence et le savoir-faire.
On ne résume pas en quelques mots le courage, la pugnacité, la disponibilité, en puisant dans leur expérience et leur créativité qu’il leur a fallu pour obtenir ce diplôme et cette médaille et ainsi devenir un des Meilleurs Ouvriers de France.

Malheureusement cette excellence des savoir-faire et cette exigence de qualité ne sont pas reconnues par tous : la Ministre de la Santé, l’Assurance Maladie, les Chirurgiens- dentistes ont préféré la logique économique et financière.

Avec la mise en place du 100% santé, combien de patients pourront profiter de la qualité des prothèses de ces artisans d’exception ou même de celle des 3 600 artisans de la prothèse dentaire française ?


Laurent Munerot

Président de l’UNPPD

Last modified: 5 février 2019